Pédalons dans la savane
4 personnes, 4 vélos, 4 mois, 4 pays (non... 5 en fait). De Nairobi (Kenya) aux Chutes Victoria (Zambie) en traversant la Tanzanie, le Mozambique et le Malawi. Plus de 5000 kms avec la seule force de nos guibolles... et on espère, le vent dans le dos...

Rubriques

Etapes
Matos
News, Journal de bord
Nous, Us, Uns, Nosotros ...
Parcours initial complet
Parcours initial en detail
Vie quotidienne
Déjà parcouru

:

Nos albums


La carte des lieux visités


«  Juin 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Déjà parcouru
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Sites favoris

<%letter%>

Flux RSS, Fesse-bouc ?



Visiteurs

Et pour quelques kilometres de plus .

Bonjour a tous!! 

 

Je m'en vais vous conter l'histoire de quatre jeunes gens arrives recement au mozambique avec leur velo et qui voulaient faire un peu d'exercice.

 

Donc on est partis pour un programme de remise en forme tranquille : 75km sur de la route a priori en bon etat et a peu pres plat pour partir de Mocimboa et arriver a Muidumbe ou le Petit Fute nous a donne une adresse ( en precisant le kilometrage depuis nos points d'arrivee.....)

Les premiers km se passent effectivement super bien c'est tout plat, la route est bonne, il n'y a personne, bref on est tout heureux sous nos casques !! Au bout d'une cinquantaine de kilometres le bitume lisse commence a se trouer tel le gruyere suisse et le probleme c'est que plus il y a de trous, moins il y a de goudron .... bien evidemment.....

Rien d'alarmant et malgre quelques cahots nous arrivons tranquillement a l'intersection ou, normalement,  on tourne a droite pour trouver muidumbe a 4/5km. Apres quelques renseignements, effectivement c'est bien l'intersection, mais comme pour Chome (en Tanzanie, vous vous souvenez ? a eight o'clock de la route principale...), les avis quant a la distance sont pour le moins inquietants ( 60km, j'en sais rien 2h , 10km .....) le tout en portuguais bien evidemment, mais comme le disait Clotilde, l'espagnol est a peu pres compris par tout le monde et vice versa.

Bon Olivier a sur son gps une ville qui en cyrillique a un nom qui pourrait etre Muidumbe, ce serait a 15 bornes avec au moins 500 de denivele.........

La, vous vous en doutez, on commence a s'inquieter  ..... bon le truc c'est que d'une part on a pas d'autre adresse, et que d'autre part  il n'y a rien jusqu'a macomia 70km plus loin sur la route principale. Et pis il est 2h de l'aprem, on est large !!!!

 

On entame donc la piste en tres bon etat, elle se transforme en route assez regulierement. Bon les pentes sont vraiment raides de chez raides ( je dirais a vue de nez 15 degres), mais on arrive sur le haut du plateau et tout le monde nous dit qu'effectivement il y a une pensao a muidumbe par la!! ( toujours pas de precision de distance bien evidement)

Le reste de la route et en super bon etat, et assez roulant, on arrive donc vite a ce qu'on prenait pour le village de muidumbe qui est finalement l'entree du district de muidumbe ( enfin on suppose). Et la on se renseigne sur la pension, et apparement il faut encore continuer pour la trouver, on nous indique plusieurs fois la meme route donc c'est OK. On a beau demander personne n'est capable de nous dire si c'est loin ou pas hein ......... c'est par la ..... bon ben on va par la alors hein !!!!

Apres 5km et 4 autres avis, on arrive a une intersection mentionnee par les villageois, cool on doit plus etre loin!!!! Ca tombe bien parcequ'on est en train d'observer un magnifique coucher de soleil .

Apres 5 km on arrive dans un premier village ou un cycliste nous suis un bout de chemin en nous disant que Oui, la pensao est bien par la, que Oui on fais a manger la bas et que Oui, on est pas loin.... Il decide de nous y emmener finalement contre une "remuneration a notre bon vouloir" selon ses termes...C'est vrai qu'il commence a faire nuit et qu'on est vraiment fatigues. On arrive au village 5km plus loin ou on serpente dans des petits chemins a la lumieres des dynamos ou de nos frontales avant d'arriver fourbus a la pension mentionee dans le petit fute !!!!! 

Apres 110km, l'acceuil est chalereux, la pensao plutot pas mal ( douche froide au seau quand meme mais on va pas faire les difficiles), et le repas est a la fois bon et copieux. Bon on aurait peut-etre tout trouve excellent ce jour la  mais quand meme. 

 Le lendemain apres un petit dejeuner et une petite "discussion" sur le prix on repart determines pour les du coup 110km qui nous separent de Macomia. 

Apres les 30 km en sens inverse de la veille avales rapidement grace aux descentes vertigineuses, on attaque les 70km de route qui s'avere vite completement defoncee.

Bref, encore une fois les 110km sont longs a parcourir et on arrive fatigues a Macomia a la tombee de la nuit.

Arrives la, le Bar chung, l'adresse recomandee par le petit fute a l'air fermee et l'autre a quadruple ses prix. Apres discussion il s'avere  en fait que seul le bar est ferme et qu'on peut rentrer par derriere. 

On rencontre donc Suki, un Asiatique tres  sympathique qui nous propose d'utiliser la cuisine du bar et son charbon, qui nous reserve une place dans sa pension a Pangane pour le lendemain et qui veut bien garder une partie de nos affaires jusqu'a notre retour 3jours plus tard. Cool.

 

On se cuisine notre desormais traditionel Riz tomate oignons, qu'on devore literalement apres notre biere fraiche quotidienne.

Le boulanger du village a son atelier dans la cour ( qui a dit basse cour ???)  de chez Suki, on en profite donc pour acheter des petits pains vraiment succulents pour le petit dej. Et si il y a bien une chose qu'ils savent faire au mozambique, c'est bien le pain !!Et on se refugie dans nos lits pour une bonne petite nuit.

Voilou, je laisse la suite a Eva et je vous dis a bientot pour de nouvelles aventures

Guigui 

 

 


Publié à 16:58, le 3 juillet 2011 dans News, Journal de bord, Macomia
Mots clefs :
Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

les malheurs de fabienne, vicomtesse de roquesteron

Et me voilà, meurtrie dans ma chair ; je narrête pas de me casser la figure en marchant et mon coccyx est mis à rude épreuve, moins drôle mon poignet aussi.
Ajoute à ça,le cramage de la télé, la chasse d'eau en vrac et quelques autres soucis un peu moins graves, je suis la risée du groupe qui ne se gêne pas pour me charrier.. Sinon, je vois que tout va mieux pour vous et c'est tant mieux..bises

Publié par ta vieille tante (préférée) à 18:56, 10 juillet 2011

Lien

Commentaire sans titre

je vois que vos habitudes non pas changés : )
Bière fraiche et bon pain! meilleur que celui de Hebrard???

Bisous

Publié par Célia à 09:09, 13 juillet 2011

Lien

ah ça y est

ça fait plaisir de vous retrouver sur le vélo ! Bon par contre les étapes c'est pas obligatoirement du 110 km. Si ?
Je vois que ça va mieux pour vous et que vous allez nous revenir musclés comme tout et bronzés comme des autochtones. Cool !

Publié par Célia (gers) à 18:21, 14 juillet 2011

Lien