Pédalons dans la savane
4 personnes, 4 vélos, 4 mois, 4 pays (non... 5 en fait). De Nairobi (Kenya) aux Chutes Victoria (Zambie) en traversant la Tanzanie, le Mozambique et le Malawi. Plus de 5000 kms avec la seule force de nos guibolles... et on espère, le vent dans le dos...

Rubriques

Etapes
Matos
News, Journal de bord
Nous, Us, Uns, Nosotros ...
Parcours initial complet
Parcours initial en detail
Vie quotidienne
Déjà parcouru

:

Nos albums


La carte des lieux visités


«  Juin 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Déjà parcouru
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Sites favoris

<%letter%>

Flux RSS, Fesse-bouc ?



Visiteurs

Voir Pemba... plutot que de mourir de fatigue!

Depart de Macomia le jeudi  7 juillet aux aurores…. Lever 5h pour un depart a 7… l’etape d’aujourd’hui est longue, une fois de plus: 110 km prevus au compteur.

La route est aphaltee et en tres bon etat tout le long, donc on part optimiste, se disant qu’apres nos 2 etapes de 110 km sur des routes defoncees, celle ci passerait bien mieux.

Quelle erreur!!! Car evidemment, se dirigeant vers l’ocean, on se dirige aussi vers le vent… et le relief est tout sauf plat… cette etape a donc ete la pire depuis le debut du voyage:  10 h sur le velo avec  4 pauses de  15 minutes pas plus… nous avons traverse quantite de villages tous tres mignons avec des gens charmants et souriants… mais ces villages etaient tous plus vides les uns que les autres:  rien a acheter, rien pour se loger, donc malgre la chaleur, la fatigue et les premieres vraies douleurs musculaires, on a du continuer pour rejoinder le seul hebergement possible dans le coin.  Il a evidemment fallu lutter encore un peu plus apres la derniere pause, car comme d’habitude, les 25km prevus se sont transformes en 30 (heureusement, Olivier a reussi a nous trouver 2 coca cola salutaires qui nous ont un peu reboostes).

Nous sommes arrives a Silva vers 17h30, a la tombee de la nuit… il etait grand temps car les “acunias” repetes maintes et maintes fois depuis le bord de la route commencaient a nous donner mal a la tete… nous sommes accueillis par une femme tres energique qui chante, rit et parle tout le temps. En 30 minutes nous avons des bieres et un repas chaud et nous sommes au lit vers 20h30…. Incroyable!!!

Le vendredi nous partons pour Pemba vers 7h. Nous voulons arriver le plus tot possible pour profiter de la mer. Apres ces 7 jours de velo pour un total de 520km (et je ne sais pas combine de denivelle positif cumule), nous avons decide de profiter de la plage pour 4 jours au moins…

La route est de plus en plus belle, comme souvent quand il s’agit de render accessible des lieux touristiques. Le vent est plutot favorable au debut et nous commencons par faire 30 km en 1h30…. Toujours trop optimistes, nous pensons que nous allons avaler ces 80 km en 4h. Bien evidemment le vent a tourne et cela juste au moment ou il fallait commencer a remonter.  Nous arrivons donc a Pemba (ou plutot au Bush camp = super camping assez isole de la ville) vers 13h.

Nous retrouvons Xavi, arrive depuis deux jours après avoir teste les bus mozambicains entre Mocimboa et Pemba: resultat une panne et un crash dans un arbre (sans dommage humain)… on pensait que notre chance allait tourner au Mozambique, en fait on a plutot refiler notre poisse au pauvre Xavi!

 

plage de Pemba 

 

Donc  depuis 4 jours ici c’est beach volley, snorkeling, plage, grillades de poisons… on se refait  une santé avant de repartir demain en direction de Ilha de Mocambique, ancienne capitale colonial. Il nous faudra 5 jours pour y arriver, donc pas de nouvel article d’ici la car dans les gros bourgs ruraux du Mozambique, on a déjà du mal a trouver des tomates et des bananes, donc internet c’est peine perdue.

Clotilde



Publié à 15:51, le 8 juillet 2011 dans News, Journal de bord, Pemba
Mots clefs :
Commentaires (9) | Ajouter un commentaire | Lien