Pédalons dans la savane
4 personnes, 4 vélos, 4 mois, 4 pays (non... 5 en fait). De Nairobi (Kenya) aux Chutes Victoria (Zambie) en traversant la Tanzanie, le Mozambique et le Malawi. Plus de 5000 kms avec la seule force de nos guibolles... et on espère, le vent dans le dos...

Rubriques

Etapes
Matos
News, Journal de bord
Nous, Us, Uns, Nosotros ...
Parcours initial complet
Parcours initial en detail
Vie quotidienne
Déjà parcouru

:

Nos albums


La carte des lieux visités


«  Juin 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Déjà parcouru
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Sites favoris

<%letter%>

Flux RSS, Fesse-bouc ?



Visiteurs

Comme sur des roulettes

   Si vous avez bien suivi, nous sommes arrives a Pemba completement extenues, et apres 3 jours de repos, il a ete assez difficile de se remettre en selle, d'autant plus que nous n'avions quasiment pas d'informations sur la region que nous allions traverser : ravitaillement possible ? hebergement ?

   Finalement, ca s'est passe tres en douceur, si bien que je ne sais meme pas quoi raconter dans cet article, et j'ai peur de decevoir nos lecteurs habitues aux rebondissements ! Rien de palpitant, aucun temps fort en emotions : une route bien asphaltee, des distances quotidiennes tout ce qu'il y a de plus raisonnables (entre 70 et 90), des hebergements tout a fait corrects, des bieres fraiches a l'arrivee... que demande le peuple ?

 

traversée du rio Lurio 

 

   Nous avons passe nos nuits dans de petites pensions comme on en trouve un peu partout ici. Ce sont des chambres d'hotes avec en general une cour interieure ou l'on peut faire notre petite popote bien tranquillement, avec des sanitaires sommaires mais en general tres corrects (pas de douche, mais un seau avec un petit pichet), des chambres petites mais propres avec la moustiquaire qui va bien, des gens charmants et serviables pour nous accueillir... Par contre les tarifs sont bien plus eleves qu'en Tanzanie : il faut compter environ 15 euros pour une chambre double, et parfois ca peut grimper de facon completement exorbitante jusqu'a 30-35 euros sans qu'on voie clairement ce qui justifie ces prix tres eleves pour ici.

   En ce qui concerne le ravitaillement, nous qui en avions marre de notre eternel riz-tomates-oignons impose par le peu de produits au nord du pays, nous avons vu avec plaisir les etals des marchands retrouver quelques couleurs avec des poivrons, des ananas, des noix de coco, des salades vertes, des brioches, etc.

   Bref, apres ces quelques jours de cyclo-tourisme tranquille, nous sommes arrives a Ilha de Mocambique qui nous a charmes au premier regard, mais je laisse Olivier raconter ca.

Eva 



Publié à 10:57, le 15 juillet 2011 dans News, Journal de bord, Ilha de Moçambique
Mots clefs :
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien